Acheter sa première maison et vous ne voulez surtout pas vous tromper

Vous  êtes décidés et votre projet immobilier  a muri et vous  êtes prêt  à vous lancer mais vous ne voulez pas regretter votre coup de coeur …

Lors d’un premier achat mais pour toute acquisition immobilière,  il est important de prendre certaines précautions :

– Faites une enquête de voisinage.   Vous avez des priorités qui peuvent  être la distance des écoles pour les enfants, ou la proximité des transports de la ville,  le nombre de commerces  ou de parking.  Après une visite, promenez-vous  dans le quartier, questionnez les voisins  éventuels, les commerçants. Cela permet de juger l’ambiance d’un quartier.

–  Urbanisme et servitude :  même si les négociateurs immobiliers doivent vous informer sur les éventuels aménagements d’urbanismes autour du bien visité, rien ne vous empêche de vous rendre à la mairie pour consulter le plan d’occupation et les projets en cours ou  à venir.

–  Vérifiez les surfaces : pour les maisons individuelles vérifiez la surface du terrrain (un particulier peut avoir accès gratuitement au surface cadastrale d’une parcelle en s’adressant  à la mairie de la commune concernée). Pour un bien en copropriété, appartement depuis le 19 juin 1997, les actes notariés mentionnent la surface du bien.  Cette mesure est réalisé la plupart du temps par un professionnel ( qui réalisent souvent l’ensemble des diagnostiques immobiliers).

– Connaitre les frais  liés  à l’achat.  Vous achetez  à un particulier ou par une agence ou par un notaire, demandez  l’ensemble des frais.  Selon les situations et les prix, vous payerez des frais d’agence, des frais de notaire négociés ou non négociées, votre banque prendra également des frais pour vous délivrer des prêts garantis avec une  « hypothèque » ou « Privilège sur prêteur de deniers ».

– Pour les appartements ou bien en collectivité, vérifiez les charges de copropriétés, demandez les comptes rendus des assemblées générales pour connaitre les travaux votés, réalisés ou en cours.  des travaux de toitures, d’ascenseur , de ravalement peuvent entrainer une participation obligatoire et très onéreuse.

– Taxe habitation et taxe foncière : vérifiez que toute  les pièces qui composent la maison ont été déclarées au services fiscaux, car en cas contraire, vous pourriez subir une hausse  importante (ex , des combles ou un garage aménagé …)

– Revisitez le bien , plusieurs fois à des moments de la journée différents pour juger de l’exposition , du bruit…