Comment acheter un terrain afin d’y bâtir sa maison

Acheter un terrain   à bâtir pour construire sa propre maison implique une réflexion murie et des critères choix. Souvent le prix est un facteur déterminant, par rapport  à votre budget ou  le marché immobilier local.

Avant de vous décider, vérifiez :

  • Son emplacement : comme pour un logement bâti , contrôlez la distances par rapport aux écoles, aux commerces .
  • L’orientationexposition : importante pour l’implantation de la future maison.
  • sa superficie : en lotissement le terrain est déjà borné et la superficie exacte connue. En terrain individuel, si le vendeur n’a pas fait intervenir de géomètre pour connaitre la superficie, exigez  un document borné (souvent   aux frais du vendeur)
  • la viabilité  : en lotissement les terrains sont livrés avec toutes les viabilités obligatoires (Edf, eau potable, téléphone…) , en terrain individuel il sera parfois exigé une extension des réseaux , il est donc  indispensable de chiffrer ces travaux pour éviter les dépassements de budget qui affecteraient votre projet.
  • contrôle de la nature du sol : faite une étude de sols afin de déterminer  le type de fondation  conseillée, cette étape est souvent omise et pourtant évite de nombreux désagréments après la livraison de la construction (fissures, affaissement…).

Faut-il donc acheter un terrain en lotissement ou hors lotissement (individuel) ?  En fait tout dépend de votre projet. Chaque terrain présente des avantages et des inconvénients.

  1. Terrain en lotissement :  Avantages  :  la superficie est connue , les viabilités sont présentes, la parcelle est constructible.   Inconvénients : la proximité du voisinage, dépendance  à un règlement de copropriétaires.
  2. Terrain individuel hors-lotissement : Avantages : Liberté d’implantation , de construction (en respectant le PLU de la commune). Inconvénients : cout éventuel  des extensions de réseaux,  contrôle de la nature du sol

Pour les terrains individuels, il est donc indispensable de  vérifier la faisabilité du projet. Pour cela demandez un certificat d’urbanisme.

Il en existe deux types :

  1. le certificat d’urbanisme informatif : valable 18 mois il vous présente les règles de constructions liés au terrain, le droit de préemption, et les taxes liés  à la parcelle.  Il est délivré quand vous n’avez pas encore de projet particulier et  a juste un caractère informatif.
  2. le certificat d’urbanisme opérationnel : valable 18 mois,   il vous informe si votre projet est possible sur la parcelle. Il précise également les taxes, les réseaux, la préemption. Il est selon région délivré entre   1 et    3 mois. Il en remplace pas le permis de construire mais permet de connaitre les règles précises liées au terrain et au projet.  C’est la mairie qui vous délivre ce certificat.

Vous avez vérifiez tous ces points et vous souhaitez réserver une parcelle la procédure est la même que pour un bien  immobilier classique faite une offre d’achat (non obligatoire) et ensuite signer un compromis de vente